Souverain Chapitre l'Amitié

Vallée de Lausanne

Get Adobe Flash player

Bibliographie

 

Ordres sagesseSymbolique des grades de perfection et des ordres de sagesse : Aux Rites Ecossais Ancien et Accepté et Français ou la Maîtrise approfondie

 

Irène Mainguy,

 

Auteur de La Symbolique maçonnique du troisième millénaire, poursuit dans le même esprit sa recherche sur les compléments du grade de Maître que sont les degrés de Perfection du Rite Ecossais Ancien et Accepté et les deux premiers Ordres de Sagesse du Rite Français.


S'appuyant sur un large éventail de documents et de rituels, l'auteur étudie chaque grade sous tous ses aspects et, par une analyse comparative des textes d'origine, fait découvrir les passerelles qui existent entre les deux rites, mettant pour la première fois en évidence le corpus maçonnique commun qui les sous-tend.


Cet important travail de recherche mené avec rigueur doit permettre au lecteur une meilleure approche du vécu des loges bleues et redonner un surcroît d'intérêt pour ce vaste domaine de l'Art Royal que sont les Hauts Grades et les Ordres de Sagesse.


Judicieusement illustré, servi par une authentique originalité d'expression, cet ouvrage ouvre des pistes nombreuses et riches qui aideront tout maître maçon à avancer dans sa quête et à poursuivre son chemin initiatique vers un idéal d'universalité.

 

Irène Mainguy est bibliothécaire-documentaliste, diplômée d’état, responsable de la Bibliothèque du Grand Orient de France à Paris. Elle est vice-présidente de la Société Française d’Études et de Recherche sur l’Écossisme (SFERE).


 

Symbolique RCDe la Symbolique des chapitres en Franc-Maçonnerie : Rite Ecossais Ancien et Accepté et Rite Français

 

Irène Mainguy

 

L'auteur de l'ouvrage Symbolique des Grades de Perfection et des Ordres de Sagesse, (suite de sa Symbolique maçonnique du troisième millénaire) poursuit dans le même esprit, une recherche sur les grades capitulaires des Chapitres du Rite Ecossais Ancien et Accepté et les Troisième et Quatrième Ordres de Sagesse du Rite Français.

 

Elle expose ici les similitudes, analogies et nombreux points de convergence de ces deux rites. Bien des points communs avec le Maître Ecossais de Saint- André du Rite Ecossais Rectifié y sont également mis en parallèle. Elle présente les différentes versions des grades de Rose-Croix et en propose une classification en fonction de leurs variantes, qui sont d'inspirations diverses : christique, alchimique, cabalistique, voire même astrologique. Tout comme dans les précédents ouvrages, l'auteur s'appuie sur un large éventail de documents rituels et sur les sources les plus anciennes, étudie chaque grade sous tous ses aspects et, in fine par une analyse comparative des textes d'origine, fait découvrir les passerelles qui existent entre les deux rites, mettant en évidence, pour la première fois là encore, le corpus maçonnique commun qui les sous-tend, et les relie ainsi aux autres rites. Cet important travail de recherche, mené avec rigueur, doit permettre au lecteur une meilleure approche du vécu des Loges bleues et redonner un surcroît d'intérêt pour ce vaste domaine de l'Art Royal que sont les Hauts Grades du Rite Ecossais Ancien et Accepté et les Ordres de Sagesse.

 

L'approfondissement de la signification de ces rites propose une vision universelle où chacun pourra trouver le moyen de construire son temple intérieur, sanctuaire de son cœur et ainsi de se dépasser pour rassembler ce qui est épars en retrouvant l'Unité. C'est par là aussi que le lecteur, "pèlerin chercheur ", pourra transcender les vicissitudes du temporel en s'efforçant de se mettre à l'écoute de son Maître intérieur pour s'orienter vers la Lumière, au service du Beau, du Bien et du Vrai par l'Amour de la Vertu.


Cet ouvrage propose des pistes de réflexion nombreuses et riches qui encourageront tout Maître Maçon à approfondir sa quête et à poursuivre son chemin initiatique en tant que Parfait Chevalier Maçon vers cet idéal d'universalité et de vérité.


ElanL'élan : La quête du Rose-Croix, du Chevalier d'Orient au Prince du Liban

 

Jacques Fontaine

 

Dans la lignée de L’éveil et de L’essor, Jacques Fontaine dévoile dans L’élan, la structure profonde qui anime la quête spirituelle, du Chevalier d’Orient (15e degré) au Prince du Liban (22e degré) et qui s’épanouit au centre, avec le Chevalier Rose+Croix (18e degré). Car si ce dernier est un pic initiatique, il n’est pas, au REAA, un aboutissement comme on le dit usuellement mais un sommet spirituel. Fidèle à sa démarche résolument nouvelle, Jacques Fontaine propose d’expliquer pourquoi le rite maçonnique est, dans sa nature intime, un guide vers la sagesse.

 

Il s’appuie, en alternance et complémentarité, sur les données traditionnelles, et sur les leçons des modernes psychanalyse et psychologie des profondeurs. Ainsi, au-delà des anecdotes bibliques, au-delà des prescriptions morales, au-delà même des croyances religieuses, l’auteur s’attache à dévoiler la dynamique interne qui, du 15e au 22e degré, fait progresser l’initié, de remises en cause en repos, de ruptures en lumière. Onze chapitres invitent le lecteur à découvrir ce cheminement, de l’architecture secrète au jaillissement inévitable de l’Amour, enflammé par l’Espérance.

 

Comme dans ses précédents ouvrages, Jacques Fontaine, tout en donnant à son propos une densité évidente, s’attache à employer des mots simples, dans un style direct. L’élan s’adresse, au-delà des Francs-Maçons, à tous les cherchants et aux passionnés de sciences humaines.

 

Il délivre un message fort : la voie maçonnique n’est-elle pas, pour nos contemporains, cette sagesse singulière qui convertit le développement spirituel en actions dans la cité des hommes ?

 

Jacques Fontaine appartient depuis plus de quarante ans à deux obédiences ; il est persuadé que la Franc-maçonnerie est une aventure de vie unique qui mène progressivement à la lumière.

Auteur d'une vingtaine d'ouvrages qui illustrent ce propos, il souhaite, à travers ses livres, faire partager son émerveillement devant cette belle et intemporelle quête initiatique.


Cugnet-REAALa Quête du Chevalier dans le Rite Ecossais Ancien et Accepté tome 1

 

Michel Cugnet

 

Du Maître Secret au Chevalier Rose-Croix

 

Une quête personnelle parcourue au fil de l'épée et de la plume. C’est ainsi que l’on pourrait qualifier cette démarche de Michel Cugnet, semblable à l’errance d’un chevalier à travers le labyrinthe de la Maçonnerie des hauts grades du Rite Ecossais Ancien et Accepté (REAA). Il s’agit, en effet, de la présentation des fruits d’une recherche basée sur le vécu personnel de l’auteur, commencé il y a vingt ans. le 30 mars 1985 (quoique, selon lui, le terme de "vécu" doive être relativisé, compte tenu du nombre très élevé de degrés passés en communication et non "en imprégnation").


Toutetois. les références aux écrits de plusieurs maîtres en la matière et les réflexions personnelles de l’auteur permettent de discerner un fil conducteur travers la diversité et l’apparente incohé rence de ces nombreux degrés qui constituent les hauts grades du REAA.


Ce fil conducteur, on le découvre au fur et mesure de la lecture, tout en s’apercevant qu’il existe une certaine logique dans la disposition de ces différents grades. pour la plupart issus de divers systèmes antérieurs la structuration finale du Rite.


On se prend ainsi au jeu des réflexions qui s’ajoutent, se répètent et se complètent de degré en degré et, peu peu, chacun y découvre de quoi dérouler son propre fil d’Ariane.

 

Il s’agit là d’un premier volume traitant des grades 4 à 18, les degrés suivants 19 à 33, sont présentés dans un second volume.

 

L'auteur, Michel Cugnet, est membre de la Loge L'Amitié à La Chaux-de-Fonds depuis le 27 avril 1977. Membre du Collège de sa Loge depuis 1981, il a participé au Comité Directeur de la Grande Loge Suisse Alpina comme Grand Orateur, de juin 1998 à juin 2002. Appelé au 4' degré du REAA le 30 mars 1985, il est aujourd'hui membre du Suprême Conseil du 33" degré pour la Suisse.


Oeuvre au RougeDe la Queste Spirituelle à l'Oeuvre au Rouge

 

Daniel Béresniak

 

Les symboles du 15e au 18e degré demeurent des moyens de reconnaissance. Comme celui qui, d’un piton rocheux contemple un vaste paysage, ils changent le point de vue.
Que sont les hauts-grades : l’occasion de se vanter « qu’on siège au rang des élus parmi les réprouvés » ?… Non, explique Daniel Béresniak.


De la Queste spirituelle à l’oeuvre au rouge doit produire une sorte de transmutation pour considérer les ressemblances et les différences humaines autrement qu’à travers celles qui naissent des idées reçues.


Citant Spinoza, Daniel Béresniak rappelle que « nous ne désirons pas un objet parce qu’il est bien, mais que nous le jugeons bien parce que nous le désirons » (Spinoza).


Superbement, l’auteur distingue Histoire et mythes. Ceux-ci sont « des mensonges qui disent des vérités » : peu importe si nous descendons des Chevaliers, d’aucuns furent même des reîtres, mais quelle « chevauchée fantastique » sommes-nous invités à parcourir, si nous gardons leur vivant message de défendre les opprimés !

 

Daniel Béresniak, est né Paris, a étudié l'hébreu à l'Ecole des Langues Orientales de cette ville, l'histoire de l'art à Pise et la philosophie avec Vladimir Jankélévicht, mais dit avoir fait son "école essentielle" au cours de sa vie de bohème et sa longue errance à travers l'Europe


 

 

reaa_8.png

Flash-infos

Pour accéder à la partie "Membres" et pouvoir consulter les documents en ligne, il faut faire une demande d'accès en remplissant le formulaire et en précisant l'identifiant et le mot de passe que l'on désire avoir.